Voyage en pays tropical : quelques conseils avant le départ

Si vous partez en voyage en zone tropicale, voici quelques conseils de prévention utiles à suivre afin de profiter pleinement de votre voyage.


Avant de partir, bien se préparer !

Il est important de consultez votre médecin traitant ou de voir un médecin dans un centre de médecine du voyage ou de vaccination internationale : on vous indiquera les risques présents dans votre pays de destination et comment les prévenir.

Vérifiez vos vaccinations :

Il est recommandé de vérifier que vos vaccinations sont à jour. Certains vaccins supplémentaires peuvent également être conseillés en fonction de la destination.
Par exemple, si vous voyagez dans les régions intertropicales d’Afrique et d’Amérique du Sud, il est nécessaire de se faire vacciner contre la fièvre jaune.

Préparez votre trousse à pharmacie :

En plus de vos traitements habituels en quantité suffisante, pensez à apporter de la crème solaire, un répulsif anti-moustique, un désinfectant cutané et des pansements, un médicament contre la douleur et la fièvre (paracétamol), des comprimés pour désinfecter l’eau, des sachets de réhydratation si vous partez avec des enfants.
Votre médecin pourra également vous prescrire un antibiotique à prendre sur place si nécessaire sur avis médical, un collyre antiseptique, un anti-diarrhéique et un traitement contre le paludisme dans les zones où il est présent.

Pensez à souscrire une assurance pour les éventuels soins médicaux sur place et pour le rapatriement sanitaire.

Informez-vous sur les risque sanitaire avant départ : nouveau cas d’infection liée à virus Ebola ont été notifiés au nord de Kinshasa début mai 2018

Pendant votre voyage

Dans l’avion :

Lors des voyages en avion de longue durée, il existe un risque accru de thrombose veineuse (caillot se formant au niveau des veines du poumon ou des jambes). Une hydratation régulière et la mobilisation de vos jambes pendant le voyage permettent de limiter ce risque. Le port de bas de contention est recommandé chez les personnes ayant des facteurs de risque de thrombose ou si vous prenez une contraception orale.
Pendant le voyage, prenez vos traitements médicamenteux avec vous, en cabine, avec la prescription médicale.

Sur place :

Protégez-vous contre les moustiques : les moustiques peuvent véhiculer des maladies (virus de la Dengue, du Chikungunya, virus Zika, Paludisme, Encéphalite japonaise).
Pendant les périodes d’activité des moustiques, portez des vêtements longs imprégnés de répulsif, utilisez un spray répulsif sur les zones non couvertes par les vêtements et dormez sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide.

En cas de présence de paludisme dans le pays où vous séjournez, un traitement médicamenteux préventif contre le paludisme est nécessaire. Le traitement est différent selon la zone géographique et doit être prescrit par un médecin. Aucun moyen préventif n’assure à lui seul une protection totale contre le paludisme et il n’existe pas de vaccin à ce jour.

Soyez prudent avec l’eau et la nourriture : l’eau est un réservoir de virus, de bactéries et de parasites.
Ne buvez que de l’eau encapsulée. Si ce n’est pas possible, filtrez-la et désinfectez-la avec des comprimés adaptés. L’eau peut aussi être rendue potable par ébullition (1 minute à gros bouillons).
Ne prenez pas de glaçons. Evitez les aliments consommés crus (les crudités, les jus de fruits frais) et pelez les fruits, mangez les aliments bien cuits et encore fumants.
Enfin, lavez-vous les mains systématiquement avant les repas (en l’absence d’eau et de savon, utilisez un gel hydroalcoolique).

Ne vous baignez pas en eau douce : pour éviter la contamination par des parasites, préférez la mer ou la piscine. Ne marchez pas pieds nus sur les sols humides.

Protégez-vous contre le soleil : pour éviter insolations et coups de soleil, prévoyez un chapeau large, des lunettes de soleil et de la crème solaire (le répulsif anti-moustique doit être appliqué environ 20 minutes après l’écran solaire). Bien s’hydrater.

Soyez prudent avec les animaux : en voyage, éviter les contacts avec les animaux, ils peuvent être porteurs de la rage.

Toutes ces recommandations sont particulièrement importantes chez les enfants en bas âge.

A votre retour

Si vous présentez une fièvre dans les 3 mois qui suivent votre retour, consultez votre médecin en urgence.

D’autres symptômes doivent être signalés à votre médecin, en lui précisant le pays dans lequel vous avez voyagé : troubles digestifs, signes cutanés, douleurs musculaires…

Pour en savoir plus :

http://sante.public.lu

http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2018/BEH-hors-serie-Recommandations-sanitaires-pour-les-voyageurs-2018