Maladie de Lyme - tout ce qu'il faut savoir

La maladie de Lyme ou Borréliose est transmise par une morsure de tique infectée par une bactérie appelée Borrelia. Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la maladie et une piqure ne signifie pas que l'on va être malade.

La maladie de Lyme - Qu'est-ce que c'est ?

La maladie de Lyme ou Borréliose est transmise par une morsure de tique infectée par une bactérie appelée Borrelia. Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la maladie et une piqure ne signifie pas que l'on va être malade. Les tiques séjournent surtout dans les sous bois, les arbustes et les chemins ruraux en bordure de forêt. Plusieurs types de Borrelia existent. Borrelia burgdorferi, Borrelia garinii (prédominante en Europe occidentale) et Borrelia afzelli sont considérées comme pathogènes.
La maladie de Lyme est retrouvée en deux principaux foyers : les zones tempérées d’Europe ainsi qu’en Amérique du Nord.

Quel est le mode de transmission ?

La transmission de la bactérie responsable de la maladie de Lyme est liée à la piqûre d’une tique, d’espèce différente en fonction de la région du globe où a eu lieu la piqûre. Cette tique est susceptible de transmettre la maladie uniquement si elle-même est porteuse de la bactérie.

La transmission s’effectue du printemps à l’automne avec un pic estival qui correspond au pic d’activité des tiques.

Le transfert de la bactérie de la tique vers son hôte nécessite 24 à 36 heures d’attachement, d’où l’intérêt d’une suppression rapide et totale du parasite à l’aide d’un tire-tique.

Quels sont les symptômes ?

C’est une maladie qui évolue par phases successives:

  • primaire
  • secondaire
  • et tertiaire.

La phase primaire apparait 3 à 30 jours après la piqûre de la tique, au cours de laquelle peut apparaître ce qu’on appelle un érythème chronique migrant. Il s’agit d’une tâche rouge au niveau du point de piqûre, tâche arrondie qui grandit progressivement. Cette lésion est typique de la maladie de Lyme. Elle est retrouvée chez 50 à 70% des patients. Parfois, elle est difficile à voir, notamment si la piqûre a eu lieu dans le cuir chevelu ou dans le dos.

Quand l’érythème migrant n’a pas été vu et en l’absence de traitement, la bactérie va se propager par voie sanguine, et atteindre de nombreux organes, c’est la phase secondaire. A ce stade, on peut retrouver des signes cliniques non spécifiques comme des douleurs aux articulations.

La maladie peut évoluer en phase tertiaire correspondant à des manifestions chroniques de symptômes cutanés, articulaires et neurologiques.

Comment effectue-t-on le diagnostic ?

Votre médecin ferra le diagnostic de la maladie de Lyme en s’appuyant sur 3 points

  1. Le plus important de ces éléments est l’étude des symptômes
  2. Les tests de laboratoire
  3. Et l’environnement dans lequel vous évoluez ou avez évolué.

Le diagnostic biologique repose essentiellement sur la recherche des anticorps dans le sang, il s’agit d’un test de dépistage. S’il est positif, le laboratoire fera d’autres analyses par une autre technique, il s’agit alors d’un test de confirmation.

Dans tous les cas, une sérologie négative ne peut éliminer une suspicion clinique de maladie de Lyme. La sérologie peut avoir été réalisée trop tôt par rapport à l’infection, ou la prise d’antibiotiques peut fausser les résultats. En tuant précocement la bactérie, les anticorps ne se sont pas développés. L’examen clinique par votre médecin est très important.

Quel est le traitement ?

La maladie de Lyme, est une maladie infectieuse bactérienne. Son traitement repose sur la prescription par votre médecin d’un antibiotique adapté. Le but de ce traitement, qui doit être le plus précoce possible, est d’empêcher le passage aux stades tardifs de la maladie et d’éliminer rapidement la bactérie.

Quels sont les moyens de prévention ?

La meilleure des préventions consiste à se protéger des piqûres de tiques.

Lors d'activité en forêt:

  • Appliquez un répulsif anti-tiques sur la peau et les vêtements
  • Portez des vêtements longs, couvrants et clairs, ainsi que des chaussures fermées
  • Inspectez votre corps et celui de vos enfants, surtout au niveau du creux des coudes et des genoux, la nuque et le cuir chevelu, derrière les oreilles, les aisselles et les plis de l'aine.

Que faire en cas de morsure de tiques?

  • Si vous constatez la présence de tiques, n’appliquez aucun produit (ni d’éther ni autre produit), cela pourrait faire régurgiter les tiques. La bactérie Borellia, présente dans la salive des tiques et responsable de la maladie de Lyme serait alors libéré
  • Retirez toutes les tiques le plus rapidement possible, en utilisant un tire-tique (vendu en pharmacie) ou à défaut, une fine pince à épiler. Agrippez délicatement les insectes au plus près de la peau et tirez-les doucement mais fermement. Pour ne pas casser l’appareil buccal (le rostre), faites un mouvement circulaire dans le sens inverse des aiguilles d'une montre
  • Désinfectez soigneusement la peau avec un antiseptique
  • Une petite plaque rouge peut apparaître immédiatement ou dans les 24 premières heures après la morsure. Il s’agit d’une réaction normale à la salive de la tique et cela ne veut pas forcément dire qu'il y a eu contamination par la bactérie.

Le traitement antibiotique systématique n’est pas recommandé en cas de piqûre. Il faut en discuter avec votre médecin.

Il faut bien surveiller la zone de piqûre pendant 30 jours. En cas d’apparition d’une plaque rouge inflammatoire pendant cette période, vous devez consulter un médecin car c’est un symptôme de la maladie de Lyme. Un traitement antibiotique est alors nécessaire.

N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre médecin.

Pour en savoir plus: