La NASH : FAQ

NASH, qu’est-ce que ça veut dire ?

Le foie transforme les sucres absorbés en graisses. Lorsqu’il y en a trop, la graisse s’accumule  dans les cellules du foie : c’est la stéatose hépatique.

Puis, l’accumulation de graisse s’accompagne d’une inflammation, on passe alors au stade NASH.

Si on ne fait rien à ce stade encore réversible, les lésions du foie peuvent encore s’aggraver et évoluer vers des stades plus graves, tels que la cirrhose voire le cancer du foie.

 

Quels sont les différents stades de la maladie ?

  • Stéatose non alcoolique (NAFLD)
  • Stéato-hépatite non alcoolique (NASH)
  • Fibrose
  • Cirrhose
  • Cancer

 

La NASH est-elle fréquente ?

Oui, 25% de la population est atteinte de stéatose non alcoolique.

Parmi elles, 30% vont développer une NASH.

 

Quand penser à une NASH ? Quels sont les facteurs de risque ?

La NASH survient plutôt chez les hommes de plus de 50 ans et chez les femmes après la ménopause. Mais attention, la NASH s’observe de plus en plus chez des patients plus jeunes.

Les facteurs de risque sont :

  • Surcharge pondérale même modérée
  • Diabète
  • Augmentation des lipides (graisses) dans le sang
  • Hypertension artérielle
  • Alimentation déséquilibrée
  • Excès de « malbouffe »
  • Excès de boissons sucrées (soda), produits sucrés
  • Sédentarité

 

Et si on n’est pas en surpoids, a-t-on un risque de NASH ?

On retrouve 5% de NAFLD chez les sujets minces et 12% chez des sujets non obèses.

 

Quels sont les symptômes de la NASH ?

Il s’agit d’une maladie chronique et silencieuse. Aux 1ers stades, il n’y a aucune manifestation physique particulière ni aucun signe d’alerte.

 

Est-ce que boire des produits lights ou zéro c’est mieux ?

Non, ils contiennent effectivement des faux sucres et édulcorants, mais qui ne trompent pas le cerveau qui réclame son « vrai » sucre incitant à une consommation de sucre quand même.

 

Faut-il préférer les jus de fruits, les sirops pour éviter la NASH ?

Non, tous ces produits contiennent du sucre.

 

Comment dépister une NASH ?

Le diagnostic se fait en plusieurs étapes avec tout d’abord une prise de sang.

Il n’y a pas de marqueur spécifique mais un ensemble de paramètres va faire suspecter une NASH. Tout d’abord on recherche des anomalies dans la prise de sang. Les enzymes du foie (transaminases) peuvent être augmentées. Mais ces enzymes peuvent être augmentées pour différentes raisons. Des scores faisant intervenir plusieurs paramètres sont également utilisés (FIB-4 par exemple). En fonction des résultats, le médecin peut demander d’autres analyses de sang pour éliminer les autres causes.

En fonction des résultats de la prise de sang, votre médecin demandera aussi une échographie ou une élastométrie.

Le diagnostic de certitude nécessite le recours à une biopsie du  foie.

 

Existe-il un traitement médicamenteux pour soigner la NASH ?

Non, actuellement aucune molécule n’est validée dans la NASH. La base du traitement repose sur des modifications du style de vie (régime alimentaire de type méditerranéen et exercice physique).
 

Quelles habitudes de consommation prendre ?

  • Adopter un régime hypocalorique adapté et personnalisé en fonction des dépenses énergétiques
  • Limiter sa consommation d’alcool à un verre par jour
  • Éviter le fructose (sucre) et le saccharose dans les boissons non alcoolisées
  • Éviter les graisses saturées présentes dans les aliments des fast-foods et certaines viandes
  • Augmenter les acides gras polyinsaturés d’origine végétale, source d’acides gras oméga-9 (huile d’olive), oméga-6 et oméga-3 (huile de colza, soja, noix…)
  • Privilégier les sucres complexes comme l’amidon surtout sous forme brute plutôt que raffinée (céréales complètes, légumineuses)
  • Avoir une activité physique régulière comme une marche rapide au moins 30 minutes par jour.


 

    Vous souhaitez vous informer & prendre soin
    de votre santé ?

    Inscrivez-vous à la newsletter patients Ketterthill ! 
    Recevez des informations santé et conseils de prévention chaque mois