Journée Mondiale de la maladie de Parkinson

Après la démence d’Alzheimer, la maladie de Parkinson est la maladie neurodégénérative la plus fréquente. Classiquement, elle se définit par une triade de symptômes: tremblement de repos, ralentissement des mouvements, et rigidité.

Ce 11 avril est dédié depuis 1997, à la Journée Mondiale de la maladie de Parkinson.

Après la démence d’Alzheimer, la maladie de Parkinson est la maladie neurodégénérative la plus fréquente.
Classiquement, elle se définit par une triade de symptômes:

- tremblement de repos
- ralentissement des mouvements
- et rigidité.

D’autres symptômes fréquents sont souvent retrouvés, comme par exemple, une dépression. D’autres signes comme une constipation sévère, des troubles de la parole ou de la déglutition, des troubles du sommeil altèrent également la qualité de vie des patients.

Au Luxembourg, environ 1.000 patients sont concernés par la maladie

Le Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) de l’Université de Luxembourg travaille avec les professionnels de santé spécialistes afin d’améliorer le diagnostic et la qualité de vie des patients. Afin de mieux faire connaître cette maladie, la 4ème édition du « Symposium International sur la Maladie de Parkinson » aura lieu les 11 et 12 octobre 2018 au Campus Belval, Esch-Sur-Alzette, Luxembourg.

L’édition 2018 a pour but de diminuer le fossé entre la recherche fondamentale et clinique pour ainsi s’orienter vers des soins intégrés et une médecine de précision et abordera des sujets aussi différents que passionnants (la génétique dans la maladie de Parkinson, les nouvelles stratégies pour prévenir la neurodégénérescence, les appareils intelligents et technologies à base de capteurs, la maladie de Parkinson est-elle prête pour la médecine de précision ?, le futur des cohortes dans les essais cliniques, une approche multidisciplinaire des soins de la maladie de Parkinson).