Êtes-vous vacciné contre la grippe?

La campagne de vaccination a été lancée il y a un mois par la Direction de la santé, mais il n’est pas trop tard si vous avez oublié. Il faut environ 2 semaines après le vaccin pour être protégé.


La campagne de vaccination a été lancée il y a un mois par la Direction de la santé, mais il n’est pas trop tard si vous avez oublié. Il faut environ 2 semaines après le vaccin pour être protégé. L’immunité persistera au moins 6 mois.

La grippe est une infection virale très contagieuse, et cela dès 48h avant l’apparition des 1ers symptômes. Elle est transmise par contact direct avec une personne malade, par voie aérienne. Le virus se trouve dans les gouttelettes de salive émises par les personnes infectées lors de la toux, des éternuements ou de la parole.

Les symptômes sont le plus souvent bénins (fièvre, fatigue, douleurs musculaires, maux de tête…), mais des complications graves peuvent survenir chez les personnes les plus vulnérables (pneumonie par exemple). L’infection peut également aggraver une maladie chronique existante (diabète, insuffisance cardiaque...)

Les personnes de plus de 65 ans ou fragilisées sont invitées à se faire vacciner

Pourquoi ? Le vaccin aide les personnes fragiles à combattre le virus. Il est le moyen le plus efficace pour les protéger contre le risque de complications liées à l’infection grippale, d’hospitalisation et de décès. Il permet aussi d’éviter de transmettre l’infection à l’entourage, y compris sur le lieu de travail.

Il est indispensable de se faire vacciner chaque année, car le virus change d’une année sur l’autre. La vaccination présente peu d’effets indésirables, et ils sont sans gravité (fièvre modérée, douleur au point d’injection).

Elle est particulièrement recommandée chez les personnes fragilisées :

  • Personnes de 65 ans et +
  • Femmes enceintes
  • Personnes obèses avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur ou égal à 40 kg/m
  • Entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque
  • Personnes affectées par une maladie chronique cardio-respiratoire (asthme), par une maladie rénale, par un déficit immunitaire ou par un diabète.

Mais aussi chez les soignants et personnes en contact régulier avec des personnes présentant un risque de grippe sévère (personnes fragilisées).

En dehors de la vaccination, qui reste le moyen de prévention le plus efficace contre la grippe, quelques conseils permettent de limiter la transmission de l’infection.

Pour éviter la contagion, les personnes présentant les symptômes de la grippe doivent respecter des règles d'hygiène simples :

  • Se couvrir le nez ou la bouche en cas d’éternuement ou de tou
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter dans une poubelle fermée,
  • Porter un masque en particulier au contact des personnes fragiles
  • le lavage des mains permet également de limiter la transmission de la maladie, notamment après un contact avec un malade (contact qui doit être limité au maximum).

Diagnostic au laboratoire

En cas de suspicion d’infection grippale, un diagnostic précis peut être fait. Un test de dépistage simple et indolore peut être réalisé au laboratoire à partir d’un prélèvement nasal vous permettant d’obtenir un résultat dans la journée.

La grippe en infographie