11 février: Journée Internationale de l'épilepsie

L’épilepsie est une affection chronique du cerveau qui touche toute les populations du monde. C’est l’une des affections les plus anciennement connues de l’humanité, mentionnées dans des documents écrits qui remontent à 4000 avant JC. Environ 50 millions de personnes vivent actuellement avec l’épilepsie dans le monde.


SIGNES ET SYMPTÔMES

Elle se caractérise par des crises récurrentes se manifestant par de brefs épisodes de tremblements involontaires touchant une partie du corps (crises partielles) ou l’ensemble du corps (crises généralisées). Elles s’accompagnent parfois d’une perte de conscience et du contrôle de la vessie.

Ces crises sont le résultat de décharges électriques excessives qui peuvent se produire dans différentes parties du cerveau. Elles peuvent varier en intensité allant de brèves pertes d’attention ou de petites secousses musculaires à des convulsions sévères et prolongées. Leur fréquence est également variable de moins d’une fois par an à plusieurs fois par jours.
Une crise unique ne signe pas l’épilepsie. La maladie se définit par la survenue d’au moins deux crises spontanées.

Les manifestations cliniques des crises sont variables et dépendent de la localisation a perturbation dans le cerveau et de sa propagation. On observe des symptômes passagers comme une désorientation, une perte de conscience, des troubles du mouvement ou des sensations (visuelles, auditives, gustatives) ainsi que des troubles de l’humeur ou des fonctions cognitives (mémoire, langage,attention,...).

LES CAUSES

Dans 6 cas sur 10, on ne retrouve pas de causes, on parle d’épilepsie idiopathique.

Dans les autres cas, les causes peuvent être :

  • Une lésion cérébrale liée à un traumatisme au moment de la naissance
  • Des anomalies congénitales
  • Un traumatisme cérébral
  • Un accident vasculaire cérébral
  • Une infection
  • Une tumeur cérébrale

CAS PARTICULIER DES ÉPILEPSIES AUTO-IMMUNES : Cas rares mais importants car le traitement est différent

Depuis quelques années, on peut rechercher une origine auto-immune aux crises d’épilepsie. En effet, le traitement est différent de celui utilisant des anti-épileptiques classiques.
En général, les crises d’épilepsie s’accompagnent d’autres symptômes comme des troubles de la mémoire par exemple.
Ces auto-anticorps détectables en laboratoire sont les anti-GAD, les anti-VGKC et les anti-récepteurs (anti-NMDA R, anti-AMPA R, anti-GABA R). Un traitement spécifique peut être mis en œuvre permettant la régression des signes cliniques.