Etude CON-VINCE : Comprendre la propagation du COVID-19

 

Le laboratoire Ketterthill participe à l’étude CON-VINCE initiée au Luxembourg par un consortium d’instituts de recherche luxembourgeois, dont le LIH, le Luxembourg Center for Systems Biomedicine (LCSB) et l'Université du Luxembourg. 
 

A quoi sert cette étude ? 

Il est nécessaire de comprendre comment se propage le virus dans la population pour mieux le contrôler. 
Ainsi, cette étude a pour but d’évaluer la transmission du COVID-19 au sein de la population luxembourgeoise. 
En effet, les personnes asymptomatiques ou peu symptomatiques peuvent transmettre le virus sans le savoir puisqu’ils y ne se sentent pas malades. 
L’étude s’intéressera donc essentiellement aux personnes présentant peu de symptômes ou sans symptômes. 
1500 personnes représentatives de la population luxembourgeoise vont ainsi participer à cette étude. 

 

Est-ce que tout le monde peut participer ? 

Non, pour être valable, les participants doivent être représentatif de la population luxembourgeoise, en terme d’âge, de sexe et de répartition géographique. 
Un échantillonnage de la population va être contacté par TNS-ILRES
 

Qui sera éligible ? 

_ les individus non infectés par le virus et donc asymptomatiques 
_ les personnes actuellement infectées mais présentant des symptômes légers ou nuls 
_ et ceux qui ont précédemment été infectés mais qui n'ont plus le virus dans leur organisme. 
 

Combien de temps va durer l’étude ? 

Il est prévu que l’étude dure un an avec des prélèvements régulier au début puis une fois à la fin. 
 

Comment se déroule l’étude ? 

Les participants vont d’abord remplir un questionnaire en ligne. Puis ils seront invités à aller dans le laboratoire de leur choix afin de faire des prélèvements notamment un frottis naso-pharyngé et une prise de sang. 
 

Quand commence l’étude ? 

Les premiers patients vont être appelés cette semaine.